° La tirelire à gros mots... Saperlipopette ! °

By Grain de nous


Mince, purée, punaise, zut... Flûte !!!
Ça c'est dans l'idéal... Mais on est pas à l'abris d'une rechute et j'ai du mal à lâcher un "Saperlipopette" spontané quand je fais une gaffe ou encore un "Nom d'une pipe, zut alors" quand j'ai un veau qui n'avance pas devant moi quand je suis à la bourre !

Force est de constaté que les gros mots ne sont pas appris que dans la cour de récréation de l'école... Nous devons nous mêmes faire très attention au langage que nous employons en présence de Giulia et la constat est (malheureusement) que les gros mots font partie du langage et du vocabulaire de beaucoup de personnes.
Étant en plein apprentissage du langage, elle assimile et répète tout ce qu'elle entend et je désespère d'entendre le fameux put... que Papa a du mal à ravaler !!! Qui à l'occasion devient put...rée quand il se reprend à temps ↬ une mauvaise habitude qui à la vie dur...
Du coup, bien plus tôt que prévu, nous avons mis en place 
La tirelire à gros mots
non pas pour Beboune(qui, à la base lui était destinée le temps venu) mais pour nous ou tous ceux qui auraient un langage un peu trop fleuri à la maison.

By Grain de nous

Le principe :
A chaque gros mots prononcés obligations de déposer une pièce (à partir de 0,10 cents) dans la boîte... Je vous assure que il y a vraiment moyen qu'elle soit remplis assez rapidement ! La règle s'applique bien sûr à toute la famille, à nous de montrer le bon exemple.

By Grain de nous

Par après, cette boîte sera exploitée avec Giulia quand elle aura conscience des choses et elle devra y placer une pièce de sa tirelire à chaque mots interdits prononcés... Mais pour le moment, la tirelire fonctionne très bien sur les adultes !!!

Et après ?
Que faire une fois que la boîte est remplie ? La bonne question... L'utilisation du montant récolté doit profiter à tous les membres de la famille, à nous de décider le moment venu.



Et chez vous, comment gérez-vous le phase "gros mots" ? Tirelire pour les parents également ou contrôle total ?



Commentaires

  1. hello
    J'adore ce concept j'aurai aimer le faire chez moi mais je t'avoue avoir la chance que mes enfants n'en disent pas du tout. Toute mignonne en tout cas. bises
    Laetitia
    Mon train-train girly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère avoir cette chance aussi... Et ne pas devoir utiliser cette tirelire pour elle !!! On verra.... :)

      Supprimer
  2. Je n'en avais pas, pas intérêt à dire un gros mot, pour cause de mort. Mes parents en disaient très peu et même quand ça sortait pas de réflexion. Par contre on avait une tirelire à chaque passage à la case prison du monopoly. Étant fan on s'est fait plusieurs resto. ��

    RépondreSupprimer
  3. Ici c'est parfois dur de retenir des gros mots (en plus, quand je remplace par des mots plus doux, ça me soulage pas autant héhé). J'aime l'idée de la boîte à gros mots, j'avoue que j'aurais peur que mon fils, malin comme il est, fasse exprès d'en dire pour s'amuser à remplir la tirelire. Pour le moment en tout cas, nous n'avons pas de soucis, c'est lui qui nous reprend quand on dit un gros mot. Nous avons choisi de ne pas faire une fixette lorsqu'il en dit, d'ailleurs, il n'en dit que très rarement, et seulement quand il n'est que avec nous et on s'en amuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à voir si j'en aurais l'utilité avec Giulia... En attendant cette petite boîte est top pour les adultes !!!

      Supprimer
    2. Quelle bonne idée. ! Bon, le soucis c'est que c'est moi qui dit souvent flutain, ou merdouillette. . Mais c'est une excellente idée. ! Et une façon de faire des économies et d'utiliser la cagnotte pour les vacances par exemple.

      Supprimer
    3. Je t'assure, même pour nous ça dissuade et ça fait réfléchir et tourner 7 fois sa langue dans sa bouche... Au bout de 10 "flutain" sur la journée, ça revient cher !!! Haha, c'est un budget :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Je m'abonne au blog pour ne rien rater :

Grain de nous sur Instagram :

Grain de nous sur Facebook :